Le chapitre XX !!!!

Aller en bas

Le chapitre XX !!!!

Message par mrrire22 le Mar 9 Oct - 22:53

Dolmen des Fées, Pépieux-Minervois, France
21 juin 2007 - 7 h 30


Peu après avoir pris connaissance de la huitième énigme, j'exposai à Christian et Yanis ce que j'avais vécu.


- Tu as repris contact avec l'acte fondateur de notre lignée, Sarah, me confia alors Christian. La double initiation à laquelle tu as participée représente ce qui a présidé à notre création.

- Double initiation, lui demandai-je ? S'agit-il de la mienne aujourd'hui et de celle de mon... ancêtre ?

- En effet, répondit Yanis. Tu as assisté à ce qui devint plus tard le mythe d'Osiris. La séquence que tu as vécue n'a jamais été inscrite sur les parois des temples ni sur des papyrus. Ce n'est que beaucoup plus tard que le rite se formalisa comme il est aujourd'hui connu des égyptologues. Osiris, le "Seigneur de l'Ouest", n'est apparu que vers 2 500 avant Jésus-Christ. Mais la mort symbolique est au coeur de toute initiation. La mort du "vieil homme" représente l'inévitable abandon d'un passé qui doit laisser la place à un nouveau présent, pour bâtir le futur. Le monde est ainsi en perpétuel renouveau, quotidiennement, lorsque le disque solaire apparaît à l'horizon le matin. Il est alors identifié à Kheper, le scarabée qui sort du sable à cet instant. Aussi étrange que cela puisse paraître au troisième millénaire, l'Ancienne Egypte ne voyait aucune incompatibilité entre cette perpétuelle création et la stabilité que devait assurer le pharaon. Voici très certainement une des clés qui permet de comprendre la durée exceptionnelle du Royaume des Deux Terres. La stabilité symbolisée par l'offrande à Maât, que devait faire quotidiennement pharaon. Ainsi, le roi établissait des liens sûrs et permanents entre le démiurge et sa création.


Assis sur les pierres du dolmen, nous échangeâmes longuement sur l'Ancienne Egypte et les parallèles qui s'établissaient avec notre travail. Car nous avions bien un travail à effectuer. Cette aventure ne se limitait pas à quelques voyages mais ceux-ci ne constituaient qu'une introduction à ce que nous devions réaliser.


- Tous les temples sont des reconstitutions, des cadres de mise en scène de cette symbolique de la mort et de la renaissance, développa Christian. Les dolmens ne sont pas des cimetières abandonnés. Il s'agissait, pour ceux qui les ont construits, de faciliter le passage des défunts vers l'au-delà. Les églises chrétiennes ne sont pas non plus des funérariums, même si bon nombre d'entre elles possèdent des tombes ou des reliques. Même dans la construction, certains éléments ne manquent pas de surprendre par les parallèles qui peuvent être établis. Ainsi en est-il des dolmens et des pylônes qui protègent l'entrée des temples égyptiens. De la même manière, l'obélisque, matérialisation des rayons du soleil, est une forme avancée de ce que les menhirs furent bien avant eux.


Un décloisonnement s'était opéré en moi. Je conservais des éléments de mon référentiel culturel mais j'admettais plus facilement des parallèles entre des évènements apparemment disjoints. J'avais compris que la proximité symbolique, si elle ne correspondait pas à un lien de filiation, mettait en lumière une forme d'égrégore, dépassant le cadre de l'esprit individuel humain. Il n'était pas rare que des découvertes scientifiques soient réalisées en même temps par des équipes différentes, géographiquement très éloignées. Il ne s'agissait pas seulement d'un phénomène naturel qui devait conduire à des conclusions identiques, mais la démonstration qu'un lien subtil unissait les être humains, au-delà des individualités.

Nous abordâmes alors ce qui nous avait conduit à recréer ensemble cette communauté. Christian prit la parole :


- Avant de réaliser notre mission, celle que nous avions programmée voici quelques millénaires, nous devons encore effectuer un voyage en Egypte. Celui-ci devra s'effectuer aujourd'hui - à notre époque - mais également au point zéro, lorsque notre Communauté fut mise sur pieds.

- Nous avons quelque chose à te montrer Sarah, qui est la clé de notre rencontre. Cependant, le lieu ne s'y prête pas. Nous allons retourner chez Christian.

[...]

La suite sur le site officiel...


-------------------------------

Bonne lecture à toutes et tous! Laissez-vous bercer par la légende Smile.
avatar
mrrire22
Magus
Magus

Nombre de messages : 1341
Age : 31
Localisation : bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.maths-cuicui.fr

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum