Le Chapitre XIX !!!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Chapitre XIX !!!!

Message par mrrire22 le Jeu 27 Sep - 22:56

Dolmen des Fées, Pépieux-Minervois, France
21 juin 2007 - 5 h 20


Depuis mon bref voyage en Egypte, deux mois plus tôt, j'avais approfondi mes connaissances sur cette partie de l'Antiquité dans laquelle nous pouvions trouver bon nombre d'éléments fondateurs de notre civilisation. J'avais découvert à quel point les scientifiques avaient progressé en matière de connaissance de l'Egypte antique. De l'époque où les hiéroglyphes étaient considérés comme des ornements sans signification à l'étude symbolique des grands textes et monuments, le chemin parcouru était remarquable. Les plus grands écrivains utilisaient d'ailleurs désormais le langage symbolique pour transmettre leurs découvertes. Au travers du romans, comme Christian Jacq ou très clairement dans une démarche symbolique comme René Adolphe Schwaller de Lubicz ou Christiane Desroches Noblecourt, les chercheurs redonnaient vie à ce qui avait été oublié pendant plusieurs siècles voire millénaires.

L'accès au dolmen1 était aisé. Un parking en terre battue était situé à une centaine de mètres à peine de l'allée couverte. Le ciel commençait à peine se teinter des couleurs orangées annonçant le lever du soleil. Aucun nuage ne voilait le ciel et une douce chaleur régnait dans la région. Laissant ma voiture, je me rendis tout d'abord dans le petit local bétonné dans lequel plusieurs affiches et textes présentaient le dolmen, le village et son histoire. Aidée de ma torche électrique, je relus cette brève présentation illustrée.

Je repris le chemin du dolmen, situé au sommet d'une petite butte, le Mourel des Fades, ou la colline des fées. Avec ses 25 mètres de long, il figurait parmi les plus beaux mégalithes de France. Ses origines remontaient très certainement à plus de 5000 ans... ce qui le plaçait à une époque proche à la période prédynastique égyptienne.

Christian et Yanis n'étaient semblait-il pas encore arrivés mais je m'aventurai à l'intérieur du monument. Eteignant ma torche, je passai sous la grande dalle horizontale qui couvrait le large passage. J'étais venue plusieurs fois visiter ce dolmen mais je n'avais jamais remarqué le tunnel qui s'ouvrait au fond du couloir. D'un noir d'encre, cette ouverture rectangulaire m'attirait, comme si elle devait me conduire à ce que j'étais venue faire en ce lieu mystérieux.

Je me dirigeai donc vers le fond de l'allée, tendant ma main pour découvrir qu'il s'agissait bien d'un passage et non pas seulement d'une ombre. Irrésistiblement attirée, je me courbai et avançai...

Alors que mon corps en totalité avait pénétré dans la noirceur, je fus prise de vertige. Le sol se déroba sous mes pieds et j'eus l'impression de tomber sans fin. De manière surprenante, je ne fus cependant pas prise de panique. L'irrationnel prenant le pas sur mes sens qui perdaient leurs repères, je me sentais sereine. Aucun son ne venait troubler ma chute, aucune odeur... seulement cette longue descente sans fin.

Imperceptiblement, je commençai à percevoir des sons et des images lointaines. Etaient-ce mes sens ou bien mon esprit ? Je me vis grimpant vers le Dolmen des Fées, puis mon entraînement à l'épée, ma première visite à Abydos, la "grotte du Graal"... étrangement extérieure à ces événements, il me semblait voler, immatérielle, dans le temps et l'espace, en sens inverse de ma vie. Je revis mon grand-père, mes parents, puis j'eus l'impression d'être dans mon berceau et tout redevint noir. Des bruits m'environnaient mais aucune lumière ne m'était perceptible. Soudain, tel une barrière qui vole en éclat, je me retrouvai face à une lumière intense, insoutenable. Le passage des ténèbres à la lumière, comme la renaissance quotidienne du soleil, le renouveau de son cycle chaque année...

Je fus prise d'un vertige et me vis tomber, tel un ange déchu, vers la terre. Un désert de sable, un oasis, puis une construction humaine se révélèrent peu à peu dans le paysage. Je ne me sentais pas matérielle mais je pouvais choisir mes mouvements, me déplacer. C'est ainsi que je me dirigeai vers cette construction que je reconnus comme étant l'antique Abydos, bien avant l'union des deux royaumes, avant que les Deux Terres ne soient associées sur un même chemin.

Passant par une entrée que deux énormes monolithes semblaient garder, je pus suivre la procession qui se dirigeait vers l'intérieur du temple. Comme dans un rêve, j'étais inaccessible aux personnes qui participaient à cette cérémonie. Trois personnes devançaient les autres... trois personnes que je reconnus sans peine : Christian, Yanis et moi. Ce n'était pas à proprement parler nous trois mais une autre forme de nous-mêmes. Autres incarnations qui se retrouvaient en des temps reculés pour procéder à un événement fondateur, selon un rituel inchangé.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Bonne lecture et bon courage pour l'énigme!

"Il rappelle que pour la réflexion sur l'énigme ce n'est pas ici qu'il faut l'a faire!!! Au cas où vous l'auriez oublié Wink"
sunny
avatar
mrrire22
Magus
Magus

Nombre de messages : 1341
Age : 31
Localisation : bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.maths-cuicui.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum